Le plasma riche en plaquette, formidable allié du genou ?

- Catégories : Tout le PRP

Le PRP (Plasma Riche en Plaquettes) s’applique désormais au niveau du genou, il joue un rôle central dans la régénération des tissus, des tendons, des articulations, des muscles, et des os.
Effectivement, le monde médical prend conscience que les traitements traditionnels (chirurgie, physiothérapie…) manquent d’efficacité.

Il est à noter qu’en France 30% des personnes entre 65 et 75 ans sont atteints d’arthrose du genou.

Les tendinites y sont également très fréquentes, particulièrement chez les sportifs (voir article : le PRP dans le sport) et sont comme l’arthrose, aujourd’hui, guéris par le PRP.

Le PRP, une solution viable et performante

Pour rappel, l’injection de PRP génère l’augmentation de la concentration des facteurs de croissance, ce qui accélère le processus de guérison en régénérant activement les articulations, tissus, cartilages, tendons, et les muscles.

Ce constat s’applique à tous les problèmes que peut contracter le genou tel que, l’arthrose, les tendinites ou une lésion cartilagineuse.

Le cartilage, les tendons et les ligaments sont des parties du corps qui reçoivent peu d’apports sanguins. Ainsi, ces derniers guérissent, puis cicatrisent lentement dû à cette circulation sanguine affaiblit.

Dans ces circonstances, le PRP apparaît comme une solution efficace, en effet, l’injection des plaquettes favorisera la circulation dans les canaux sanguins

Le PRP étant fortement pourvu en facteurs de croissance, il aidera les tissus endommagés à se soigner.
S’additionnant aux facteurs de croissance, les plaquettes prodiguent certains éléments sains. Ces derniers sont la fibronectine, elle fait partie des glycoprotéines, elle voit son utilité apparaitre dans l'adhésion des cellules à la matrice extracellulaire. Tout comme la vitronectine, qui est une glycoprotéine du plasma sanguin, elle favorise ainsi l'adhésion et la migration des cellules.

Enfin, la sphingosine-1-phosphate, soit S1P est un important métabolite des sphingolipides. En tant que molécule de signalisation bioactive, la S1P joue un rôle crucial dans un grand nombre de processus cellulaires, notamment l'athérosclérose, l'inflammation, l'immunité, la tumorigenèse et la prolifération cellulaire.

Etude PRP contre acide hyaluronique

Des études récentes comme celle faite par l'hôpital général de Malacca en 2014 (paru dans l’Official Journal of Malaysian Orthopaedic Association and ASEAN Orthopaedic Association) révèle que l’utilisation de PRP est plus efficace dans le traitement des maux de genoux, arthrose, que les autres traitements tel que les injections d’acide hyaluronique.

Comment cela se passe-t-il pendant la convalescence ?

Quelques conseils après l’injection de PRP dans le genou :

done Mettre de la glace sur votre genou pendant 20 minutes toutes les deux ou trois heures pendant les trois premiers jours pour soulager une gêne occasionnée.

done Prendre un antalgique fort tel que le Tylenol est conseillé dans le but de diminuer une sensation de douleur immédiate. Si le Tylenol n’est pas suffisant, un analgésique sécuritaire (acétaminophène) pourra être prescrit, se rapprocher alors de son médecin traitant pour ces types de médicament.

done Éviter l'Ibuprofène, car ils peuvent bloquer l'effet du PRP

done Se reposer et éviter les activités qui mettent du poids sur le genou.

Il se peut que vous deviez utiliser des béquilles ou un cadre de marche pendant quelques jours pour ne pas peser sur votre genou.

Partager ce contenu

close Shopping Cart
close Shopping Cart

New Account Register

Already have an account?
Log in instead Or Reset password